Zut, ça s'est reproduit !

Publié le

Et une fois de plus, c'était dû à un manque d'attention de quelques secondes... Parfois cela est dramatique et nécessite de lourds traitements. Croyez-nous, nous voyons des cas - parfois difficiles à supporter - toutes les semaines.

Les brûlures sont très difficiles à traiter chez les auvairniton bourgrire - des thérapies durant plusieurs semaines (quelques fois des mois) sont indispensables pour soigner la peau et traiter ce genre de blessures... La peau des woualalés étant particulièrement fine, la chaleur s'enfonce très rapidement dans l'épiderme... et produit d'atroces douleurs chez les grands brûlés.

Les chûtes sont également dévastatrices ! Un auvairniton bourgrire qui tombe d'une hauteur de 5 mètres se retrouve presque dans tous les cas entièrement plâtré de haut en bas... Son dos et son ventre sont particulèrement sensibles, pensez-y toujours !

Publié dans Auvairniton Bourgrire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :